Créer un compte twitter


Pour créer un compte, il suffit de suivre la procédure d’inscription en se rendant sur twitter.com.  on peut choisir avec les enfants un nom d’utilisateur et peut être vaut-il mieux rendre le profil privé surtout dans un premier temps. 

 

Les enfants ne peuvent pas créer un compte avant l'âge de 13ans. Il convient d'échanger sur le projet avec l'équipe pédagogique de l'école, de demander l'autorisation à la mairie responsable des temps périscolaires et d'informer les parents. Il faut savoir que si le profil du groupe est protégé, seuls les profils autorisés par vous peuvent avoir accès à la Timeline et correspondre avec le groupe.

 

Avant toute publication il convient de s’exercer sur un sujet, d'écrire au brouillon, de choisir des photos (avec les contraintes de droit). C'est un outil qui permet des échanges sur un sujet, de produire des devinettes, des créations verbales...

 

.

Découvrir la twictée


Twictée est la contraction de Twitter et dictée. C’est un dispositif d’apprentissage et d’enseignement de l’orthographe qui utilise (entre autres!) le réseau social Twitter.

 

 

Twictée peut être vue comme une dictée négociée au cœur de laquelle on trouve des justifications orthographiques écrites : les twoutils.

Ces  “petites leçons d’orthographe”, à la fois explicatives et correctives, sont rédigées par les élèves à l’attention des pairs. Le twoutil tire sa force de la contrainte principale de Twitter : il est limité à 280 caractères.

Dans un cadre, extrêmement formel donc, l’élève est invité à synthétiser sa pensée orthographique. L’utilisation des balises, les fameux croisillons (#AccordGN, #MotInvariable, #Homophone…), structure et automatise l’usage d’un langage grammatical partagé. Le contexte est sécurisant, l’erreur est non seulement dédramatisée mais devient point d’appui des apprentissages.

 

La dimension sociale du réseau autorise les échanges entre twittclasses venues des quatre coins de la francophonie. Twictée donne tout son sens à l’activité d’écriture que ce soit par le caractère universel des enjeux orthographiques mais également par l’intention de communication contenue dans le message publié.

Twictée ne se veut pas une fin en soi. Le dispositif doit pouvoir être intégré à l’écosystème d’enseignement de l’orthographe dans la classe. Si les connaissances sont construites lors des leçons de grammaire, de vocabulaire ou de conjugaison, les twictées donnent l’occasion aux élèves de mettre en oeuvre ces connaissances dans des exercices d’écriture basés sur la communication et l’explicitation. 

 

Avec les twictées, l’enseignant cherche à développer chez les élèves la vigilance orthographique, la capacité à se corriger, à réviser ses écrits, à mieux comprendre son profil de scripteur avec ses forces et ses fragilités.

Accès au site

 

Muriel MEILLIER : Expérimenter, s'adapter, évoluer


Découvrir l'interview de Muriel Meillier qui présente la twictée

Je m’appelle Muriel, professeur des écoles pendant 20 ans, en CM2 comme au CP, je suis cette année en disponibilité pour reprise d’études pour suivre un Master d’Ingénierie Pédagogique Multimédia.

J’ai fait mes premiers pas sur Twitter il y a 5 années et j’ai découvert un autre monde pédagogique, d’autres enseignants, d’autres approches. Et rapidement après mon arrivée, j’y ai découvert Twictée, dispositif que j’ai rejoint avec enthousiasme, auquel je participe activement depuis 5 ans, comme enseignante dans un premier temps, puis comme membre du conseil d’administration pour la partie back office....

Lire la suite